120.000m3 d’essence, c’est combien d’énergie?

120.000m3, c’est la capacité de stockage des sites de Grigny (CIM) ou de Mitry-Mory (CCMP), c’est un peu moins que celui de Coignières (Raffineries du Midi). C’est à peine plus que la moitié de la capacité des 4 parcs de citerne de Cerny/Orveau/ D’huison/Guigneville.

1 kg d’essence, s’il dispose d’assez d’oxygène pour bruler complètement, libère 48 Megajoule. Dès lors que le mélange vapeur/oxygène est réalisé, un simple échauffement à 55°C permet d’initier la combustion.

1 kg de TNT, s’il explose, libère 4,6 Megajoule. Ce kg de TNT n’a pas besoin d’oxygène apporté par son environnement pour exploser. Il a besoin d’un détonateur.

120.000m3 d’essence, c’est 85.000 tonnes à 15°C, soit encore 4080 millions de Megajoule, ou encore la même énergie que celle libérée par 890.000 tonnes de TNT

soit 60 fois la bombe Little Boy qui a détruit Hiroshima!

« L’équivalent TNT » fait partie de l’étude de danger du site de Coignières. Cette étude de danger est la plus ancienne des 3 sites – Coignières, Grigny et Mitry-Mory – et il a disparu dans les études de danger des 2 autres sites. C’est le ministère de l’industrie et de l’énergie qui l’a imposé avec sa préconisation sur le forme des études de danger.

C’est dommage, car même si la comparaison est peu réaliste dans la mesure où on ne sait pas faire bruler autant d’essence aussi vite, cela donne unebonne idée de la quantité colossale d’énergie stockée dans ces citernes.

Publicité
Publié dans incendie, PPRT, technique | Laisser un commentaire

Bolloré visé par une plainte pour corruption à Conakry

Conakry, c’est en Afrique. Mais la plainte a été déposée à Paris!

Reuters 

La société française NCT Necotrans a déposé plainte pour corruption mercredi au parquet de Paris après avoir perdu au début de l’année la concession du port de Conakry, en Guinée, au profit du groupe Bolloré, ont annoncé ses avocats. Lire la suite l’article

Bolloré a signé vendredi dernier un contrat d’une valeur de 500 millions d’euros pour la gestion du port de conteneurs de la capitale guinéenne. Il se refuse à tout commentaire sur la plainte.

Necotrans dit avoir perdu 40 millions d’euros quand le pouvoir guinéen du président Alpha Condé a dénoncé un précédent accord datant de 2008 et a envoyé l’armée réquisitionner les installations.

La société relate dans sa plainte, remise au procureur Jean-Claude Marin, que le groupe Bolloré, via sa filiale Euro RSCG, a financé la campagne électorale d’Alpha Condé.

Il remarque que le chef d’Etat guinéen sera reçu à Paris la semaine prochaine par Nicolas Sarkozy, ami de Vincent Bolloré. Ce dernier avait prêté son yacht au président français élu après son élection en 2007 et il avait prêté son avion au couple Sarkozy-Bruni pour des vacances en Egypte.

Necotrans admet cependant ne pas présenter de preuves matérielles d’une opération de corruption.

La société avait obtenu en 2007 la concession pour 25 ans du port, confiée à sa filiale Getma et entrée en vigueur en 2008.

DÉFAILLANCE ?

Le site est stratégique pour les exportations minières. La concession a été renouvelée en janvier dernier, affirme Necotrans, avant, selon elle, un brusque revirement consécutif à un déplacement de Vincent Bolloré à Conakry en février.

« Le Groupe NCT Necotrans, par ses avocats Cédric Fischer et Pierre-Olivier Sur, dépose plainte entre les mains de Monsieur Jean-Claude Marin procureur de la République de Paris et demande l’ouverture d’une enquête préliminaire pour corruption internationale », annonce NCT Necotrans dans un communiqué.

Interrogé mardi soir sur les conditions de l’attribution du nouveau contrat, Vincent Bolloré a répondu, en marge de la présentation des résultats 2010 de son groupe, que la procédure avait été régulière.

« On était deuxième de l’appel d’offres, le numéro un a été déclaré défaillant, on passe donc en tête, c’est assez courant, ce n’est pas un gré à gré, c’est simplement une défaillance », a-t-il expliqué.

« Il n’y a pas le moindre document qui établirait la moindre défaillance, au contraire », a déclaré de son côté à Reuters Pierre-Olivier Sur, avocat de NCT Necotrans.

« Même s’il y avait eu défaillance, il faut dans ce cas-là respecter la procédure. Il a des moyens de sortir d’un contrat et rien ne justifie la réquisition ou qu’on envoie l’armée », a-t-il ajouté.

Bolloré et NCT Necotrans possèdent respectivement les premier et deuxième réseaux logistiques intégrés en Afrique. S’il sont en conflit à Conakry, tous deux sont partenaires dans la gestion d’autres ports africains, notamment au Gabon et au Bénin.

Gilles Guillaume, Thierry Lévêque, édité par Marc Angrand

Publié dans actionnaire, Bolloré | Laisser un commentaire

Bolloré Energie en baisse

Communiqué triomphant hier du groupe Bolloré, le chiffre d’affaires du groupe augmente, le résultat du groupe augmente, les dividendes versés aux actionnaires augmentent.

Bolloré dans Le Monde 17 mars 2011Conférence avec les journalistes, avec même un article dans le journal Le Monde sur les « paris du groupe Bolloré ».

On ne rève pas cependant. A côté d’un résultat opérationnel qui augmente de 40%, et d’un résultat net multiplié par 3, le résultat de l’activité « Energie », celle qui porte le projet de SFDM à Cerny, passe de 49 à 37 millions d’euros, soit une baisse de 24%.

M.Bolloré, c’est un actionnaire qui vous interpelle. Désinvestissez! Laisser l’Etat et ses fonctionnaires gérer l’incurie du Donges-Metz. Vous disposez d’un avis désastreux du ministère de l’écologie et du développement durable à propos du projet industriel qui s’appuie sur cette infrastructure obsolète pour pouvoir sortir la tête haute de cette sale histoire.

Vous disposez aussi des engagements du groupe Bolloré pour respecter les valeurs du développement durable pour quitter cette sale histoire avec le respect des actionnaires et des riverains.

La tendance des résultats de cette activité, la seule qui est mauvaise dans le groupe, provoquera l’adhésion des actionnaires qui seraient très heureux de voir leur capital mieux rémunéré, plutôt que de le voir engagé dans une opération douteuse, tant l’Etat juge et partie vous expose à un contentieux avec les régulateurs européen des marchés, tant l’Etat juge et partie qui accorde des autorisations d’exploitation et des permis de construire pour percevoir ensuite une redevance sur la concession qu’il a accordée sera dans une position intenable.

Si le groupe persévère dans son projet à Cerny, les riverains notent cependant avec intérêt que le groupe est capable de provisionner 100 millions d’euros pour investir, dans le stockage d’électricité, en 2010. Il faudra bien admettre qu’il sera capable d’investir aussi 100 millions d’euros, dans le stockage des produits pétroliers à Cerny, pour que l’exploitation soit compatible avec les engagements sociaux du groupe.

A bientôt, à l’AG des actionnaires!

Publié dans actionnaire, Bolloré | Laisser un commentaire

Un phénomène rare mais avéré: le »whirl »

Aperçu cette semaine dans un incendie d’une usine de plastique en Hongrie. Il est plus connu lors des incendies de forêt. Les conditions à réunir pour le voir sont mal connues, comme celles d’ailleurs qui amène aux tornades « froides ».

.

Ou encore:

.

Et plus encore: http://en.wikipedia.org/wiki/Fire_whirl

 

 

Publié dans info, présentation | 2 commentaires

La CCVE affiche son opposition au projet de SFDM

Cette opposition n’est pas nouvelle. Elle vient d’être réaffirmée à l’occasion de la réunion tenue en mairie de Mennecy le 10 février, ce blog en a déjà parlé.

Mais il est utile de remettre en perspective toutes les prises de position déjà exprimées par la CCVE.

11 février 2011, à la sortie de la réunion organisée par SFDM à propos du bruit des camions.

.

.

.

.

.

Et le 24 juin 2009, en adoptant à l’unanimité du conseil communautaire une motion hostile à ce projet.

.

.

Enfin, la CCVE a déposé, le 31 mars 2010, un recours au tribunal administratif contre le permis de construire accordé par l’Etat, représenté par le préfet de l’Essonne, pour le quai de chargement à Cerny.

Ce recours est motivé par le SCOT, le document qui organise l’urbanisme à l’échelle du territoire de la CCVE.

.

.

.

Publié dans info | Commentaires fermés sur La CCVE affiche son opposition au projet de SFDM

Présentation de l’étude de bruit à Mennecy

SFDM a souhaité présenter les résultats de l’étude de bruit qu’elle a menée en juin 2010 sur l’itinéraire qui serait suivi par les camions dans son projet, le RD191 entre Etampes et Ormoy.

Cette étude cherche à évaluer quelle serait l’augmentation du niveau de bruit à cause de l’apport de trafic routier de ce projet.

C’est très décevant, tant la façon de menser cette étude est biaisée, et tant le véritable enjeu est esquivé par les parties prenantes, SFDM qui ne veut pas être concernée par l’exploitation du RD191, et les services de l’Etat, représenté par la préfecture de l’Essonne, incapables de cerner les questions d’aménagement soulevées par ce type de projet.

Telessonne, la chaîne TV locale de l’Essonne, était venu assister à cette réunion, et voici le sujet qui en a été fait le lendemain sur le journal télévisé de cette chaîne.

Le journal Le Parisien était présent également, représenté par Benjamin Jérome. Il a publié cet article ci-contre dans l’édition locale de l’Essonne du 12 février 2011.

Cliquer sur l’image pour ouvrir le fichier PDF de l’article.

.

.

.

.

Le journal Le Républicain était représenté aussi à cette réunion.
Il a publié un article le 17 février 2011. 

.

.

.

Patrick Imbert, président de la CCVE et Conseiller Général du canton de Mennecy a exprimé la position des élus du canton. (cliquer sur l’image pour ouvrir son site).

Plus largement, c’est l’ensemble du Sud-Essonne qui s’oppose à ce projet, comme le souligne fort justement la section UMP de ce territoire

(cliquer sur l’image pour ouvrir le site).

 

Publié dans bruit, info, présentation, réunion, technique | Laisser un commentaire

SFDM vend des camions silencieux

Février 2011, SFDM fait du raccolage dans les mairies pour vendre l’idée que ses camions ne font pas plus de bruit que ceux qui roulent déjà sur le RD191.

En 2 mots, la contribution des camions de ce projet serait de l’ordre de 0,5dB dans un bruit en bord de route de l’ordre de 53 à 58 dB. C’est très résumé, mais il ne faut pas attendre plus de la part des vendeurs, ils ne montrent pas le rapport rédigé par des accousticiens professionnels.

.

La première réunion  s’est tenue le 10 février à Mennecy, cela a été, d’un point de vue technique, très décevant tant la prestation des 2 vendeurs de SFDM n’était pas crédible. Leur métier est de stocker et livrer du pétrole, pas de mesurer le bruit perçu par des humains.

Chacun son métier, et les vaches seront bien gardées! C’est bien connu.

Il n’en demeure pas moins qu’il est interessant de parcourir ce document, qui rassemble les notions de base à connaître en accoustique pour parler de nuisances sonores.

Publié dans bruit, incendie, technique | Laisser un commentaire

Le groupe Bolloré baratine ses actionnaires

SFDM est controlée à 100% par le groupe Bolloré. Le groupe Bolloré est côté en bourse, il cherche à attirer des investisseurs dans ses projets pour, en échange de leurs investissements, leur apporter des revenus futurs.

Le futur est donc une clé du fonctionnement de ce groupe et à ce titre, il affiche ses engagements en termes de développement durable, de responsabilité sociétale et environnementale.

Vu sur le site Internet du groupe Bolloré:

Les engagements du groupe à l’égard du développement durable et de ses responsabilités sociétales ou envrionnementales.

Ca commence assez fort:

Au titre de ses engagements, le Groupe assume une triple responsabilité : économique, sociale et environnementale. Il s’engage à concilier au quotidien ses performances économiques avec sa mission sociale et la préservation de l’environnement.

Faire rouler des camions sur une route inadaptée, à travers un parc naturel, en piétinant les documents d’urbanisme qui s’y opposent…..

Le Groupe s’engage à exercer ses métiers dans un profond respect de l’homme. Il porte une attention particulière au respect des systèmes de valeurs, politiques et culturelles propres à chaque territoire au sein duquel il est implanté.

On a vu, avec des pressions exercées par M. Antoine Veil il y a un an sur la mairie de Cerny (le projet se fera, quoi que vous fassiez… sic)

  • Maîtriser et réduire les risques

On voit, avec un PPRT pas prescrit, un site dit « Seveso seuil haut » mais pas sur les listes européennes, … Et que penser du risque de transport de matières dangereuses par la route? 

  • Appliquer l’approche de précaution face aux problèmes touchant l’environnement,

L’approche de précaution, pour le projet de Cerny, c’est d’abord esquiver toutes les questions qui fâchent à propos des risques liés au stockage et à la manipulation de produits dangereux pour les riverains des parcs de citernes, c’est limiter avec soin le périmètre d’étude de danger avant l’autorisation d’urbanisme, et l’élargir seulement après que cette autorisation ait été accordée,…. 

Publié dans Bolloré, SFDM | Laisser un commentaire

Réunions SFDM – Mairies en cours

SFDM va à la rencontre des mairies du parcours Etampes – Mennecy par la RD191 pour exposer les résultats de son étude sur le bruit.

La réunion à Mennecy est prévue pour jeudi 10 février à 18h30, à la mairie centrale de Mennecy.

Publié dans info, réunion, SFDM | Laisser un commentaire

AG DEPHY – RD191: un bref compte-rendu préliminaire

DEPHY-RD191

L’assemblée générale a donc été tenue, en dépit de conditions météo dissuasives puisqu’il y avait un risque de pluie, sur un sol gelé, annoncé par la météo ce soir là. J’en ai déjà parlé le 10 décembre sur ce blog.

Malgré cette adversité, il y avait 160 personnes dans la salle.

Nous avons pu écouter les interventions de Mme Claire Lise Campion, sénatrice de l’Essonne, de M. Laurent Béteille, sénateur de l’Essonne, M. Boussaingault, président du Parc Naturel Régional du Gatinais français, Mme Parâtre conseillère générale du canton de La Ferté Alais, Mme Chambaret maire de Cerny et Mme Girardeau, conseillère régionale et conseillère municipale d’Etampes. Mr Patrick Imbert, conseiller général du canton de Mennecy et président de la CCVE était présent. Deux autres intercommunalités étaient aussi représentées, Entre Juine et Renarde et Etampois. M. Marlin, député-maire d’Etampes était excusé car retenu par un autre engagement, il était représenté par Mme Girardeau.

De très nombreuses communes étaient aussi représentées par leurs maires ou au moins leurs élus.

Je vais parler ici surtout pour Mennecy. J’ai eu le plaisir de retrouver des habitants de Mennecy qui sont venus, et la candidature de Mme Passefort, habitante de Mennecy et suppléante de M. Imbert, conseiller général, a été actée. J’étais déjà dans le CA provisoire, et je poursuis évidement dans le CA élu par cette AG. Elle fait maintenant partie du conseil d’administration de l’association. J’ai eu aussi une autre candidature de Mennecy, M. Guigue, qui avait l’intention de participer à la réunion mais qu’une mauvaise chute sur la glace la veille a immobilisé.

Le conseil d’administration élu le 9 décembre se réunira le 15 décembre à la mairie de Cerny pour élire son bureau. Je vous reparlerai donc de la mise en place complète de l’association d’une façon plus précise à l’issue de cette réunion.

Notez aussi que le contact avec l’association Amaris est établi. Cette association rassemble toutes les communes affectées par un PPRT, donc attenantes à un site industriel à risques. Une personne devait venir mais a du renoncer, en étant immobilisée à cause des conséquences des chutes de neige de la veille.

Publié dans Association, info, présentation, réunion | Commentaires fermés sur AG DEPHY – RD191: un bref compte-rendu préliminaire